Comme si de rien n’était…

Comme si de rien n’était,
Comme si la vie m’épargnait tout,
Comme si tout cela glissait sur moi. 

Comme si j’étais la seule à décider,
Comme si une seule version de l’histoire suffisait,
Comme si s’isoler était un choix.

Comme si ne rien dire, signifiait ne rien ressentir,
Ne rien demander, signifiait que tout allait,
Ne pas pleurer signifiait ne pas avoir besoin d’être consolée…

Comme si rien ne m’ébranlait,
Comme si c’était ma seule responsabilité,
Comme si c’était utile de demander comment ça va ?

Comme si de rien n’était,
Comme si l’armure ne tombait jamais,
Comme si c’était facile d’être comme ça ! 

À tous ces moments, vécus et ressentis par le prisme de mon hypersensibilité, je dis merci ! Ils font de moi ce que je suis aujourd’hui et me permettent d’assumer pleinement ma vie et mes choix : imparfaits, sincères et entiers. Par cet écrit, j’espère avoir exorcisé ma peine et gagné en légèreté, pour accueillir avec enthousiasme -mais non sans peur parfois- le futur qui s’offre à moi. Aussi incertain soit-il, pour sûr, il me ressemblera !

Comme si de rien n’était… je poursuis ma vie en quête de sens, d’amour et de liberté.
Comme si un jour les clés me seront données,
Comme si le chemin allait enfin se dessiner,
Comme si finalement, il ne tenait qu’à moi…

IMG_3016

 

Ego
Contre vents & marées

 

Enseignement du jour 

“Le bateau qui ne résiste pas à la première tempête n’est pas fait pour le voyage” (il n’y a donc aucun doute, je suis bien faite pour cela ;))

Moses Isegawa


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s