Alors cette rentrée ?

Et bien ce mois de septembre aura sûrement été l’un des plus durs depuis longtemps !  Déjà 0 déplacement (ça ne m’était pas arrivé depuis 5 ans) et aucun projet qui ne se concrétise vraiment : peut-être devrais-je y voir un signe ou du moins un enseignement ?! 

Philosophons : la vie est belle dira-t-on ?! Mais non, rien à faire, la sédentarité et moi n’avons pas encore fait la paix. L’éloignement avec la vie sauvage me manque aussi (oui je sais, j’exagère, j’ai Curly ;)) et les limites de ma sociabilité touchent au max, d’où ce besoin viscéral de m’isoler (déso aux personnes à qui j’ai fait faux bon d’ailleurs pour une sortie ou une soirée)

Aujourd’hui 1er octobre, un nouveau mois commence, un nouveau moi aussi ?! En tout cas, je vais m’y atteler. Essayer d’apprivoiser un peu cette colère qui m’appartient, moi qui ai de plus en plus de mal à supporter l’absurdité de ce monde qui est le mien. Apprendre à me contenter de petites victoires et ne pas trop m’impatienter, même si mes plus ambitieux projets n’ont pas l’air d’avancer… Dur programme qui m’attend là car ce n’est tellement pas moi, mais en même temps, tellement pas le choix !

Coincée entre qui je suis et comment je dois me réadapter pour m’intégrer, impossible de retrouver l’alignement, cette sensation qui me comblait tant lorsque nous ne cessions de vadrouiller. Je dois avoir des gênes nomades bien ancrés pour ne pas supporter l’immobilité plus de 3 mois d’affilé. L’espace me manque, la mer me manque, les émotions fortes me manquent… Heureusement, notre van est là pour me rappeler que l’on peut partir vite et loin sans avoir besoin de trop s’organiser.

Du coup, je me suis fait une petite liste des choses qui me manquent pour essayer de les retrouver :

  • La spiritualité de l’Asie
  • La décontraction des Australiens
  • La nature sauvage des Néo-Zélandais
  • La bienveillance des Polynésiens
  • Et l’accueil chaleureux des Américains.
    En vrai, leurs hugs de bienvenue me manquent grave, vous savez comment me faire plaisir désormais ! Pas tactile pour un sou, j’ai finalement compris que c’était pour me protéger car trop vite touchée par les démonstrations d’amour ou d’amitié (où comment apprendre à gérer son hypersensibilité…) 

Avec tout ça, j’espère réaborder chaque matin en me disant que la journée m’appartient !

Et puis, si ça ne marche pas, et bien, restera à tester d’autres choses sur les prochains mois ?!

Parce que, comme une dynamo  mon énergie ne s’arrête jamais mais qu’il s’agit juste de la canaliser et la mettre à bon escient, je vais bien finir par trouver… 

Plein de bisous les amis 

IMG_3016


Ego
Mi love
Mi loose

 

Enseignement du jour 

« Ce n’est pas un signe de bonne santé que d’être bien adapté à une société profondément malade »

Jiddu Krishnamurti


2 thoughts on “Alors cette rentrée ?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s