Aventures intérieures épisode 2 : Work in progress…

100 jours de voyage aujourd’hui, je me suis dit que c’était l’occasion de faire un bilan de ce que j’ai appris jusqu’ici. Et c’est marrant, je réalise que je fonctionne en cycle, et que mes sentiments durant ces 3 mois passés à vadrouiller ressemblent étrangement à l’ascenseur émotionnel de ma première semaine (en moins marqué, mais tout de même !)

Du coup, petit coup d’œil dans le rétroviseur et mise en parallèle avec mes aventures intérieures de première semaine* :

J0 à J22 – 31 août au 21 septembre
Le Japon = Le doute

Tout comme je le décrivais dans mon premier post, les débuts pour moi sont toujours délicats : peur de ne pas m’être assez préparée, culpabilité de ne pas en faire assez, crainte de m’être trompée… Un grand classique à chaque fois que j’entreprends quelque chose qui me tient à cœur (soit à peu près tout ce que je fais en fait). Mais la peur n’évitant pas le danger, comme d’hab, j’ai foncé et, comme d’hab’, je n’ai pas regretté !

J23 à J62 – 22 septembre au 1er novembre
Le Vietnam = La nouveauté

Passée donc ces semaines de mise en route, voici que la sensation agréable de nouveauté revient pointer le bout de son nez. Fini les “vacances” Japonaises, que l’on avait bien prévues comme telles mais qui me faisait -forcément- culpabiliser, place désormais au mode roots et au voyage plus engagée. Me voilà ainsi dans mon élément, entourée d’un univers plus “hostile” car bien différent et où il va falloir se bouger pour rencontrer des gens. Moins confort mais plus gratifiant : c’est à ce moment que je réalise que mon rêve de tour du monde, je suis en train de le vivre là maintenant !

J63 à J83 – 2 au 22 novembre
Le Cambodge et la découverte de la Thaïlande = Dans le dur

Ce plaisir de l’instant présent se maintiendra jusque fin octobre finalement, Aurore nous ayant rejoint et le Cambodge apportant son lot de nouveautés, je dois admettre que je suis encore dans un état d’émerveillement jusque là… arrive alors novembre, ce mois tant redouté :/

Ne me demandez pas pourquoi, mais j’ai toujours détesté ce mois (j’avais d’ailleurs ça en commun avec mon papa), entre la rentrée déjà bien passée et les fêtes de fin d’année encore loin d’être là, c’est une sorte de période de transition à laquelle je ne me ferai jamais… et les événements de l’an passé ne m’auront évidemment pas aidé à dépasser ça ! Je me trouve inefficace dans ma recherche d’initiatives éco locales, je suis à fleur de peau et j’ai l’impression que cette période n’en finit pas. Je passe de la tristesse à la joie en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, et de nouveau me demande pourquoi je suis venu là ? Pourquoi ai je ce besoin viscéral de me faire mal, d’aller chercher toujours plus loin ? A vrai dire, je n’en sais toujours rien, sauf que j’ai compris, avec le temps, que seul ce qui me posait difficulté me faisait, à terme, du bien. J’ai sûrement besoin de me confronter à de nouvelles situations pour voir si je m’en sors bien…

J84 à J99 – 23 novembre au 7 décembre
La Thaïlande après mon séjour de yoga = Mieux que mon rythme, je trouve ma voix

Alors je ne vais pas mentir, je n’ai pas été dans le dur tout le mois durant, d’autant que fin novembre apporte son lot de joyeux événements (anniversaires, approche des fêtes de Noël…) et notre arrivée en pays Thaïlandais m’a reboostée ! Toutefois, le vrai tournant se situe véritablement au moment de mon workshop Méditation/Yoga Tantra à Chiang Mai, enfin juste après en fait. Et oui, ce fameux stage de 3 jours m’a permis de me ressourcer et me recentrer sur mes aspirations profondes (comme d’hab’, toujours en quête de sens à donner à l’existence) et ça tombe bien car le sujet du workshop était : “3 Day Inner Journey to Discover Meaning & Purpose of your life”** : prometteur l’intitulé pas vrai ?

J’y ai donc -enfin- appris à méditer (première fois que j’en ressens véritablement les effets) et y ai croisé toute sorte de gens, de tous âges et toutes nationalités. Un vrai brassage culturel, c’était fascinant et riche d’enseignements ! Des ces 3 jours je suis ressortie secouée mais pleine d’énergie à consacrer à mon projet de vie. J’ai l’impression que les pièces du puzzle s’assemblent doucement et que tout mon parcours jusqu’à présent n’était pas vain (comme je peux le croire parfois, les jours de moins bien), ce qui donne un sens à ce que je vis aujourd’hui et à ce que je souhaite pour demain !

S’ensuit des journées plus faciles, je ne sais comment l’expliquer, tout s’enchaîne plus aisément, je me sens de plus en plus alignée et les rencontres se font plus naturellement, sans forcer…

La suite alors ?

Et bien que se passe t-il dans ma tête lorsque ça devient trop facile (vous commencez à me connaître) ? Et bien je réfléchis à l’après pour, de nouveau, me challenger : un cycle sans fin vous l’aurez deviné ! Car oui, étant donné que je me sens d’avantage vivante dans l’inconfort, l’incertitude et la difficulté… et bien il me faut réitérer. Tordue, maso ou tout simplement tarée, j’avoue que je ne sais plus comment me qualifier.

J’ai toutefois essayé de résumer les enseignements que j’ai pu tirer de chacune de ces phases afin de bien me les approprier mais aussi de vous les faire partager :

  • Leçon n°1 : Suivre son instinct et son cœur malgré ses peurs

Peu importe les raisons qui vous poussent à agir, si votre cœur désire quelque chose, suivez-le, c’est votre meilleur indicateur !

  • Leçon n°2 : Savourer l’instant

Saisissez les moments de bonheur et de plénitude dès que vous le pouvez, même si ça ne dure qu’un temps, ce seront bien ceux là qui resteront gravés.

  • Leçon n°3 : Aussi désagréable que cela puisse paraître, tout état de tristesse n’est que passager

Laissez donc les émotions circuler et acceptez de passer du joyeux au triste, un peu comme sur une bonne playlist 🙂 Plus facile à dire qu’à faire et pourtant bien plus efficace que de lutter !

  • Leçon n°4 : Et capitaliser

S’appuyer sur son vécu pour se lancer de nouveaux défis ou projets, en étant bien mieux armés ! Et autant que possible, réfléchir à SON projet de vie. Propre à chacun, il est celui qui vous donnera la motivation et l’énergie chaque matin, celui par lequel votre enthousiasme n’aura pas de fin.

Perso, je suis encore en train d’écrire le mien …

J100 – 8 décembre 2018
Reste donc encore pas mal de chose à faire mais j’espère toujours que le meilleur est à venir 🙂

To be continued…

IMG_3016

Ego
Apprentie
de la vie et
qui lui dit merci

 

* cf post du 7 sept 2018  “Aventures intérieures épisode 1 : En quête de sens””

** Pour les non anglophones : “3 jours de quête intérieure pour découvrir le sens et le but de votre vie”

 

Enseignement du jour

À l’aide de la méditation, de la persévérance et d’une infatigable énergie, le sage atteint le Nirvâna.

Proverbe bouddhiste


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s