Saisir les opportunités en toute sain’plicité

Pour celles et ceux ayant suivi Facebook récemment, je vous avais promis le récit de ce qui nous est arrivé mardi dernier, retour donc sur notre improbable épopée que l’on pourrait penser éloigné du concept de Sain’plicité mais qui finalement met bien en exergue le fait de savoir saisir l’instant et les opportunités. Du coup, voici ce qu’il nous est arrivé :

Errance à Chalong

Mardi matin, après avoir passé la nuit chez Thomas, un ami d’enfance de JP (copain de 6ème : ça date tout de même !), nous nous mettons en marche vers la jetée afin de saisir un bus direction Phuket Town pour la journée. Toutefois, une fois là-bas, rien ne se passera comme espéré car pas de bus, du moins pas celui que l’on cherchait (bienvenus en Asie, le royaume du taxi) et pas vraiment d’option pour nous rendre où nous voulons à tarif modéré, sans oublier que la faim commence à me tirailler… Bref, dans ces cas là, c’est qu’il est temps de se poser pour un petit déjeuner !

Après avoir épluché les restos du quartier (bah oui c’est qu’on a un budget serré à respecter), nous nous posons finalement dans un petit resto aux influences italiennes , plus sûr pour trouver un café de qualité 🙂 Et de là, réflexion sur notre journée et les suivantes car le principe de ce type de voyage est bien de savoir s’adapter avec un seul mot d’ordre : Flexibilité ! Une chose que nous n’avions pas remarqué néanmoins, c’est notre voisin de table qui, en nous entendant parler de nos prochaines excursions sur les îles, se permet de nous aiguiller sur les bons plans à opter. Nous faisons donc la connaissance d’Henry, un français vivant là depuis plusieurs années déjà, avec un solide bagage dans le voyage (je me demande où il n’est pas allé ?) et qui finira de nous décider sur notre itinéraire de fin de mois. Par contre, nous ne sommes pas plus avancés pour l’organisation de cette journée qui ne fait que commencer…

C’est alors qu’Henry reçoit un appel et qui, au détour de celui-ci, va nous proposer d’embarquer avec lui sur un catamaran, là, tout de suite, maintenant ! Au programme, excursion sur 2 îles et coucher de soleil sur la baie… ça fait rêver !!! Toutefois, question budget pour nous, ce sera trop compliqué sauf que, s’agissant d’un désistement, nous aurons le droit à un rabais… très avantageux le rabais… Bon je n’ai pas de maillot et il faut être dans moins de 20mn sur le quai mais il en faudrait plus pour nous arrêter : So, let’s go !

Embarquement sur le “Hype”

Un maillot trouvé et le retrait de la somme effectuée, nous rencontrons nos camarades d’équipage of the day : pas mal de Colombiens et un petit groupe de Français dont le mode de vacances ne ressemblent pas vraiment au nôtre (et le train de vie non plus d’ailleurs). On est plus proche de Canne ou de Saint Tropez que de Lille ou Roubaix 😉

Malgré ce décalage, l’ambiance est hyper sympa et on suit le mouvement ma foi ! Nous embarquons donc à bord d’un énorme catamaran aux allures de beach club géant où nous sommes accueillis comme des rois. Tables réservées, softs à volonté… nous nous installons tranquillement avec JP et à peine 20mn après nous être posés, nous voilà champagne dans une main et assiette de buffet (à volonté) de l’autre. Et autant vous dire qu’il ne s’agit pas d’un maigre plat de crudités et d’un mousseux de mauvaise qualité… vous l’aurez compris nous avons embarqués à bord d’un croisière luxe pour le tarif d’une excursion bus : incroyable mais vrai !

1er arrêt – Ko He

Après une bonne heure et demi de navigation sur une mer très peu agitée nous effectuons notre premier stop à Ko He, petite île paradisiaque où nous nous laisserons déposer pour plus d’1h histoire de se baigner et profiter des environs arborés. JP et moi n’en revenons toujours pas, nous étions vraiment au bon moment au bon endroit.

Retour sur le bateau : petites brochettes de fruits pour se remettre de nos émotions (découpés en cœur SVP) et direction notre prochaine destination : Ko Racha Yai (à tes souhaits)

JP et moi squattons alors les énormes coussins du pont supérieur afin d’admirer la vue et de surplomber un peu toute l’agitation du dessous : c’est carrément Ibiza à bord, DJ, musique à fond et alcool à foison. On est loin de notre quotidien mais franchement, ce changement de décor et d’ambiance nous fait du bien !

2ème arrêt – Ko Racha Yai

Nous voilà arrivés à un nouvel endroit paradisiaque (encore une île magnifique pfff…;) ) où cette fois, ils ne nous déposerons pas sur la plage mais directement dans l’eau. Équipés de nos masques et tubas (prêtés pour l’occasion) nous avons la chance d’observer la faune marine et croyez moi des animaux, il y en a : étoiles de mer, sèches, poissons cocher (mais si, vous voyez, le méchant poisson dans Némo, le dessin-animé)… Un véritable ballet aquatique se déroule sous nos yeux dans une eau limpide à plus de 28°, on pourrait difficilement faire mieux !

Nous remontons à bord, émerveillés par ce qu’il vient de se passer, et, pour nous remettre de nos émotions, quoi de mieux qu’une petite panna cotta fruits de la passion ! A présent c’est le trajet retour qui nous attend : lovés dans nos méga canapés, JP et moi se trouvons un des spots les plus sympas pour bénéficier du coucher de soleil qui ne saurait tarder…

Coucher de soleil et retour à la réalité

Après avoir été “bercés” au son et vibrations de la musique du DJ, le soleil descend lentement au loin, sur la baie. Les couleurs sont incroyables et l’appareil photo blindé (c’est qu’il va falloir trier maintenant :/)

Totalement enchantés par cette journée qui nous venons de passer, nous quittons nos hôtes et notamment Henry, que nous remercions chaleureusement pour le méga bon plan. Retour sur terre comme à la réalité, nous devons à présent rentrer, à pied, mais par chance, Thomas et sa femme souhaitent nous inviter dans un resto à proximité ! Après leur avoir raconté notre fabuleuse épopée, nous nous mettons finalement en route (c’est qu’il ne se fera pas tout seul ce chemin à pied), heureux comme des papes de notre incroyable histoire, toutefois, la chance va tourner et voilà qu’arrive l’orage. En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, nous voilà trempés de la tête aux pieds… comme quoi il faut toujours saisir le bonheur du moment présent car on ne sait jamais combien de temps cela va durer !

Allez, on ne va pas se plaindre, nous sommes certes noyés mais tellement contents de ce qui nous est arrivé ! Ce fut une journée extraordinaire sur une aventure qui l’est tout autant. La force du voyage réside vraiment dans cette possibilité de saisir l’instant : une habitude ET une attitude que je vais tenter de conserver encore longtemps !!!

IMG_3016

Ego
Clubbeuse d’un jour
Voyageuse toujours

 

Enseignement du jour

La chance, c’est la faculté de s’adapter

instantanément à l’imprévu.

Alfred Capus


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s