Retour sur notre fin de séjour Cambodgien

Parce qu’il s’en est passé des choses mine de rien…

1 Le départ d’Aurore
Kampot

Bon, j’espère qu’elle ne m’en voudra pas de parler d’elle ici mais il fallait bien que je mentionne cette partie épique de notre périple. En effet, le départ de notre amie aura déjà été marqué par le le fait que nous soyons tous les 3 en mauvais état :

  • Aurore first qui, on l’apprendra plus tard, s’est choppé la dengue (maintenant vous le savez, voyager avec les Gournavand c’est risqué !)
  • Moi, on ne sait pas trop ce que j’ai contracté mais ça ressemblait à une légère intoxication par de l’eau contaminée
  • Jp aura lui le droit à une version carabinée qui l’aura mis à moitié KO 2 jours durant…

Mon histoire commence bien nan ?

2 Le rétablissement
Kep

Ces 2 jours semi off (dont une matinée mémorable pour Jp à agoniser dans un café) seront l’occasion pour nous de rejoindre la ville de Kep en bus (on vous passe les détails logistiques qui auront rendus le trajet vraiment folko) durant lequel nous rencontrons Mikael, un américain loquace et agité qui nous aura filé plein de bons plans sur les USA et, autre ’découverte aussi, le Royal D ! Sorte de super-dopant qui nous aura remis sur pied rapidement.

Arrivés en soirée dans notre joli bungalow perché, nous mangeons un morceau et n’en bougerons plus avant le lendemain fin de matinée. Et après avoir 2 jours à arpenter la ville en vélo, en scooter et à pied (le scooter nous ayant lâché entre 2… chance quand tu nous souris), nous choisissons de nous retaper dans un endroit beau, propre et frais : un resort avec piscine, resto et air conditionné pour la journée. Merci l’Asie et l’accessibilité de ses prix !

 

3 Retour à la réalité
Direction Koh Kong

Bon, après ces journées en pointillés, l’énergie et l’envie retrouvées, nous voilà partis pour le massif des Cardamomes, un coin paumé -et apparemment encore préservé- du Cambodge

Alors autant vous dire que pour y aller ce fut, une fois de plus, bien sport : vous voyez la tête que je fais sur l’une des dernières photos que j’ai posté (je vous l’ai remis en dessous au cas où), et bien ça, c’est moi après plusieurs heures de trajet, calée dans un van conçu pour 10 où nous sommes 12 avec bagages et sans air conditionné… Heureusement, ce trajet ne sera que de courte durée avant d’être largués in the middle of nowhere et récupérer un plus grand bus à la décoration hasardeuse et la vétusté avérée pour terminer notre épopée.

6h encore seront nécessaires avant de rejoindre Koh Kong (au lieu des 4 annoncées à cause des routes défoncées), je ne sens plus mes fesses et nos sacs ont perdus leurs couleurs d’origine tellement la poussière les a ravagé : Celle ci s’est immiscé partout durant le trajet, à tel point que les personnes du fond du bus ont failli mourir étouffées !

Normalement, une fois arrivés, 2h de taxi supplémentaires nous attendaient mais nous ne recevons aucune nouvelles de notre hôte qui ne viendra finalement  jamais nous chercher (le Cambodge et son imprévisibilité) :/ Changement de plan donc : direction le centre ville pour trouver un logement (et de quoi manger :)) et surtout, parvenir à trouver un plan B car moi le trek dans la jungle et ma nuit en hamac j’y tenais !

Pendant que nous marchons, coup de bol, nous croisons un chauffeur de tuc-tuc dont un ami à lui organise ce genre de trip, nous nous y rendrons sans conviction et pourtant, c’est bien là que nous trouvons THE bon plan.

4 La jungle enfin !
Massif des Cardamomes

Du coup, nous bookons un trip de 2 jours de marche entre jungle & cascades avec nuit en hamac + découverte de la faune nocturne. Bien que suspects au début au vue du tarif attractif et de l’adaptation du programme au dernier moment (comme souvent au Cambodge finalement), nous nous retrouvons à 4, avec notre guide et un touriste suédois, à prendre le bateau -enfin un sorte de barque à moteur quoi- qui, après 2 bonnes heures de trajet + une bonne heure et demi de marche nous conduira à une magnifique cascade où nous nous arrêtons pour pique niquer. Un véritable havre de paix !

Pendant que nous allons nous baigner, notre guide nous prépare un excellent déjeuner avant de sombrer dans une sieste sous les cocotier. Là, au beau milieu de la nature, on se dit qu’on est vraiment contents d’avoir fait tout ce chemin et on se sent vraiment privilégiés !

S’ensuivra une nouvelle heure de marche et la visite d’un village très authentique (mais malheureusement amoncelé de déchets :/) avant de re-déposer notre ami suédois en bateau, qui ne faisait le trip que sur la journée. De notre côté nous repartons direction la jungle vers une sorte de cabanon, et c’est là que commence notre réelle immersion !

 

5 Soirée et nuit enchantée
Quelque part dans la jungle des Cardamomes…

Alors malgré les installations sommaires et la complexité à assurer la base niveau hygiène (heureusement, je peux toujours me brosser les dents), je me sens étrangement dans mon élément… dois je trouver ça inquiétant ? Un hamac moustiquaire en guise de lit et des toilettes rudimentaires feront l’affaire. Notre guide s’affaire une fois de plus à la cuisine : il est franchement doué (en tout cas beaucoup plus que pour parler anglais :/) et après le dîner, nous emmène de nuit dans une zone un peu plus en retrait…

A mon grand désarroi, je sais bien que ce ne sont pas des serpents ou des tigres que nous allons pouvoir observer mais alors que veut-il à ce point nous montrer ? Et là surprise, dans un arbre au beau milieu des marais, des dizaines et des dizaines de lucioles, scintillants de milles feu ! Le végétal ressemble à un  sapin de Noël tant la lumière qu’émettent ces petites bêtes est puissante. Le spectacle est féérique et je ne peux m’empêcher à cet instant de penser à mon père nous ayant quitté il y a tout juste un an. Un beau moment de recueillement que la nature m’a offert et que bien entendu je prends !

La nuit en hamac sera courte agitée : du mal à trouver le sommeil et la lumière de l’aube ne manquera pas de nous réveiller… bien trop tôt vous vous en doutez !

 

6- Fin de trek et retour à la réalité
Retour sur Koh Kong

Après 2 bonnes tasses de café ainsi qu’un mémorable petit déjeuner (première fois de ma vie je pense que je mange des frites à cette heure de la journée) nous repartons pour une marche de plusieurs heures durant laquelle nous traversons forêts de bambous et champs de caoutchouc et ferons la rencontre d’un serpent apparemment très dangereux (que le guide aura vite fait de tuer malgré le fait que je le prie d’arrêter) Mais l’Homme ne peut donc t-il, à ce point, respecter le vivant ? Ça m’a profondément peiné de constater une fois de plus cette hostilité…

Un petite baignade en cascade et un déjeuner plus que copieux pour oublier (un peu) et nous revenons doucement à notre camp. De là, nous passerons 3 longues heures à patienter (le bateau ayant omis de venir nous chercher) pour enfin rentrer en ville et… se doucher !!!

 

7 Passage de frontière Thaïlandais
De Koh Kong à Bangkok

Cette dernière soirée sur Koh Kong marquera la fin de notre séjour Cambodgien, nous partons le lendemain pour la Thaïlande. 30mn de Tuk-Tuk + 30mn de formalités auront suffit à rejoindre le sol Thaïlandais (perso ce passage à pied d’une frontière fut une première)

Comme d’habitude, vient ensuite le temps de l’attente… Et là, je peux vous dire que si ce voyage a pour but de m’apprendre quelque chose, c’est bien la patience !!! Près de 50mn avant de pouvoir embarquer dans un mini van, puis 2h de route environ avant de parvenir au terminal pour ensuite reprendre un autre bus dont le trajet, censé durer 5h en prendra finalement 9h !

Dépités, nous débarquons à Bangkok à 22h passé. Une mini supérette nous sauvera la mise pour le dîner (perso j’étais affamée). Enfin posés et rassasiés nous retrouvons les codes de la grande ville et ses facilités (merci le metro, ses tarifs et ses horaires fixés)

 

8 Retour à la civilisation
De Bangkok à Chiang Mai

Nous nous réveillons samedi matin sous un soleil de plomb et allons rejoindre Marius, un Decathlonien Roumain vivant ici depuis 3 ans et nous offrant l’hospitalité pour 4 nuitées. On ne le remerciera jamais assez pour tous les conseils qu’il nous a filé ainsi que tous les bons moments que nous avons pu passer grâce à son accueil et sa générosité. Piscine, salle de fitness, rooftop… nous avons vécu 4 jours dans le luxe et ma foi ce fut plutôt sympa.

Depuis lors, nous découvrons la Thaïlande, désormais à Chiang Mai nous continuons d’apprécier le pays dans toute sa diversité !

D’ici quelques jours se déroulera le fameux festival des lanternes Thaïlandais, curieuse de découvrir l’ambiance qui lui sera associée… Bien sûr on ne manquera pas de vous partager l’expérience !

Perso, pour l’instant je digère tout juste mes 3 jours passés en bonne partie à méditer (je ne vous cache pas que ça m’a pas mal retourné) : On verra ce qu’il en ressortira 🙂

Il me reste à vous souhaiter une belle journée (il faut que j’arrête avec mes rime en é non ?) et à très vite pour de nouvelles aventures des Gournavand.

Ego IMG_3016

 

 

Enseignement du jour

« Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas les faire, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles »
Sénèque

Pensée toute particulière pour mon père en écrivant cette citation qui aura bercé toute mon enfance et mon adolescence. Encore merci pour tout et joyeux anniversaire !


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s